Les araignées.

Les araignées depuis des millénaires ont mauvaise réputation. Si l’ont remonte dans le temps, aussi loin que l’homme est homme, l’araignée semble occupé dans son esprit une place importante sur le  podium des 3 pires horreurs, au côtes des vampires et des serpents. Même si les vampires, de part leurs côtés mystérieux, humanoïde et surtout le fait qu’ils relève d’avantage de l’imaginaires que du réel, sont parfois plus rassurant. Les arachnides, ces animaux invertébrés au multiples pattes, tantôt velu, tantôt longue comme des échasses n’en sont pas moins, pour la plupart, absolument inoffensive. Certaines sont d’ailleurs des créatures les plus serviables qu’il soit. Seules quelques-unes ont la fâcheuse tendance a mordre et disposer d’un venins pouvant paralyser ou tuer. C’est d’ailleurs un peu comme nous, homo sapiens sapiens, si notre réputation devait nous précédé selon les mêmes règles, nous aurions auprès du règnes animale une bien triste réputation. Il est sans rappeller que nous trouvons même le moyens de nous entretuer. C’est vous dire si nous pouvons paraitre cruel et sanguinaire à tout point de vue. Avez-vous essayer de poser la question à n’importe quelle animale, quadrupède, à nageoire ou ailée, il ne vous laissera pas l’approcher et encore moins finir votre questions pour déguerpir à toute vitesse.

Les araignées quand à elles, sont des êtres sensible, elle se soucie de l’hygiène d’un lieux, toujours a vouloir rendre service en veillant que votre maison, votre cave, grenier ou salon ne soit pas déranger par leurs pires ennemies, « les vrais démons », « les vrais vampires », la pire espèce qu’il soit: les moustiques suceurs de sang. Les araignées ont une sainte horreurs des moustiques . Elle ne vivent que pour nous protéger de ce vil animal volant mais qui na rien d’un ange pour autant.

Les histoires entre l’hommes et l’araignées finisse généralement assez mal . Si ce n’est pas par des hurlements strident et incessant, des agitations irrationnels, cela se termine souvent dans de terrible combat a coups de balais, de journal, de jet d’objet, de chaussure, gauche ou droite, parfois même les deux, ou pire: à coups de serviette et de torchons ! Et dans ces cas là, l’être humain se fiche bien de mélanger les deux tant que la pauvre bestiole est bien morte à la fin.

Vous remarquerez même que la plupart n’y vont pas avec le dos de la cuillère, les coups fusent et sans sommation. On s’acharne sur le corps du pauvre animal et ceux, tant qu’il présente le moindre signe de vie.

«  AHHHHHH!!!!, elle est encore vivante, je l’ai vue, elle bouge encore !!! »

Cette situation ne date pas d’hier et ne semble pas vouloir s’arrange, au grand d’âme de nos ennemie auto-proclamer « les araignées ». Pourtant, vous allez en apprendre une belle: Les araignées nous adorent !

Elle nous admirent, elle nous vénèrent. (Et cela n’a rien à voir avec l’expression en verlan qu’utilisent les jeunes pour dire qu’ils sont énerver.) Elle nous voue littéralement un culte sincère ! Il est de coutume chez les araignées de dire par stridulation  » beau comme un humain », « Travailleurs comme un hommes »  « Coquette comme une femme »  « Drôle comme un môme. »  Autant de belles expressions illustrants leurs amours et leurs considération à notre égard. Si bien que le rêve de toute bonnes arachnides qui se respecte est de vivre sous le même toit qu’un humain . Les araignées s’en font une compétition. Elle redouble d’ingéniosité dans le but de nous plaire. C’est à qui fera la plus grande toile et qui arrêtera le plus grand nombre d’envahisseurs moustique.

L’origine de cet amours incommensurable est bien mystérieuse. Mais du fait de cette proximité et ce sentiment aveugle, et surtout unilatéral, le taux d’assassinat d’araignées par les hommes dépasse de très loin tous les records.

Ce que vous ne savez sûrement pas, et c’est bien dommages, c’est que pour une araignée, notre haine n’est pas compréhensible. Elle nous trouve plus d’un point commun. Elle pense nous ressembler comme deux goutte d’eau , nous construisions, nous aussi, de belle maison, toutes aussi diversifiée que la forme et la taille de leurs toiles. Nous nous nourrissons d’autres animaux et pratiquons nous aussi la chasse.

Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir épié ou espionné ? Comme si quelqu’un ou quelque choses vous observez secrètement ? Si c’est votre cas, il est inutile de vous inventer des « présences » mystiques d’esprits ou de fantômes errants. Regardez simplement d’un peu plus prés, juste là, dans un coin, dans la rainure d’un objet ou d’un murs, par les petites interstice entre deux meuble. Elle nous regarde, elle sont, pour ainsi dire, nos plus grande admiratrice. Et si leurs 8 pattes leurs permettais elle nous applaudiraient sans aucunes hésitations ou lassitude. Désormais, vous y preterais peut-être plus d’attention.

Les araignées passe le plus claire de leurs temps sur leurs toiles à admirer le spectacle de l’humain. Pour les peureux d’entre vous, Cela devrais vous rassurer. Le temps qu’il le reste elle le passe bien évidement à tisser leurs toiles. Inspiratrice de la couture, du point de croix, du tissage, Elles sont, rappelons-le, les plus inventives tisseuse du monde, admirée pour sa capacité à tisser des toiles complexes, un vrai miracle d’ingénierie biologique. Elle ont d’ailleurs inspiré de grand artistes et architectes de part l’ingéniosité de leurs toiles, la solidité de leurs fils, la créativité dont elle peuvent faire preuve pour construire un ouvrage si précis et paradoxalement aussi éphémère. Il n’y a qu’à observer les araignées au travail pour comprendre que ce ne sont pas de vulgaires animaux barbares. Bien au contraire, il faut être sacrément raffiné pour savoir construire un si bel ouvrage. Et vous l’ignorez peut-être mais une araignée ne s’installera jamais dans un lieux lugubre et humide. Elles aimes au contraire, les endroits propre et saint. Elle sont un marqueur positif et garante d’un environnement adéquate pour vivre. Nous avons beaucoup plus de point commun qu’il n’y parait.

Dans les histoire que se transmettent sur les araignées, on retrouve plusieurs traces de civilisation humaine cohabitant avec celles-ci sans aucune haine, ni crainte… Ces légendes d’un autre temps et ces mythe remonte même, encore plus loin que la civilisation égyptienne. Les égyptiens d’ailleurs un regard bienveillant envers les arachnides, Dans l’Egypte ancienne, l’araignée a été utilisée comme symbole pour représenter la déesse de la Mère Divine, Neith. À l’époque l’araignée était un animal totem symbolisant l’énergie féminine et la créativité.

Elles ont d’ailleurs bien meilleurs réputation dans les cultures orientales grâce a l’intervention de l’une d’entre ayant sauver le plus grand et le dernier prophète de l’islam : Le Prophète Mohamed (spssl). En effet alors qu’il était poursuivi par ses ennemies, il se cachât dans une des grottes du mont Hedjaz, une zone montagneuse parallèle au rivage de la mer Rouge. Ses poursuivant, voulant sa mort le n’était plus très loin de toucher à leur but.

Une araignée, témoins de la scène et sentant arriver le danger, pris une décision courageuse : Elle construisant sa toile, à l’entrée de la grotte afin d’offrir sa protection a cette hommes. Et bien que cette protection de fortune puisse vous sembler, fine, elle le sauva ! Les assaillants en arrivant devants l’entrée de la grotte en conclure qu’il n’aurait pas été possible de pénétrer au delà sans la détruire. Sans son intervention, l’une des 3 plus grandes religions monothéiste n’aurait peut-être jamais vu le jour. D’ailleurs l’araignée en questions fut même citée dans le Saint Coran, en invitant les hommes à admirer le geste de cette belle créature de Dieu.L’ironie, au vu du contexte actuelle, c’est que j’aurai tout autant de mal à vous réconcilier les musulmans qu’avec les araignées. Mais ça, c’est une autre histoire.

Il existe une légende très anciennes dont nous ignorons la provenance qui raconte que les araignées sont enfaite à l’origine de nos rêve et cauchemars . Elle se glisserais sans bruit, durant notre sommeil près de notre tête, à un emplacement connue de toutes les araignées pour se connecter a notre cerveau, tout près du lobe de nos oreilles, au simple contact de ses pattes elle nous transmettrais des ondes et des vibrations donnant naissance à toute sorte d’interminables rêveries. Même si ce fait n’a jamais été vérifié et qu’il est aussi tout a fait possible de rêver sans leurs interventions, je suis persuadé que ce mythe a quelques chose de vrai.

Dans une autre version, il est dit que l’araignée est obsédée par le contact avec l’homme a un telle point qu’elles essaient de communiquer avec nous . Elle s’approche de l’homme dans l’unique but de pouvoir un jours nous comprendre et surtout se faire comprendre de nous. Je be sais pas bien quelle pourrait être le contenu de cet échange mais une inexplicable attirance les menerais a prendre ce risque inconsidéré de se rapprocher au plus près, allant au devant d’ennui et de ce triste sort  presque sans autres issu possible , et sans aucune chance de s’en sortir . elles auraient se besoin inscrit dans leurs adn, parler à l’homme, lui chuchote à l’oreille ou oar n’importe quelles autre orifice, ah oui , j’oublie presque de le précisée, bien qu’étant des être extrêmement intelligent, les araignées n’ont aucunes idées de notre anatomie, elles ignore tout de nous et de nos sens, aucunes n’a survécu suffisamment longtemps pour comprendre si le trou des narines, des oreilles, ou même notre nombrils servait à entendre… et comme vous le savez les araignées communique par le biais des vibration et de tout petit signaux électroniques parcourant leurs petits corps velu jusqu’au bout des pattes.  Cela est donc la raison pour laquelle presque chaque nuit, des milliers, que dis-je des millions, d’araignées a travers le globes font le paris risquer de réussir à nouer le lien avec les bons hommes .

En conclusion, bien que je suis certain que cela est plus facile a dire qu’à faire, tant nôtre instinct nous pousse a glousser et éliminer sans hésitation, ces pauvres créatures diablement incomprise. La prochaine fois que vous en croiserais une, ou que votre compagne, percher sur une chaise, poussant des hurlements stridents, vous enverra en mission pour éliminer sans pitié cette petite bestiole. Prenez un instant pour la regarder droit dans les yeux, et elle en ont plus que nécessaire. Prenez un petit instant, retenez-vous de l’écrabouiller , donner lui une petite chance, ou mieux laissez la donc juste rejoindre sa toile .  Après tout ce n’est qu’une petite araignée.

Laisser un commentaire

Newsletter

Suivez-moi !